INÉDIT : My story surabondance de l’année!

Je ne comprenais pas depuis quelques temps je n’avais plus d’inspiration pour vous révéler quelques expériences de ma foi…

Que dire après tout ce temps ?

Tout ce que je vais vous dire est donc très dense. Je veux exprimer ce que je vis de la surabondance de Jésus Christ.

Je veux dire que la logique de surabondance est un remède bien connu des grands-mères. Oui, la bonne maman aux milles confitures et aux madeleines délicatement dorées au four qui nourrissent toute une maisonnnée pendant 1 semaine. Le christ adopte cette attitude paternelle de l’amour bienveillant mais surtout surabondant.

Surabonder c’est quoi ?

C’est donner a telle point que l’on se persuade de donner plus que ce qui est demandé. Tu veux 1 je te donne 10.

Mais non seulement c’est donner à ceux qui demandent, mais aussi à ceux qui ont du mal à formuler leur demande. Tu veux un métier, je te propose un CDI chez Michel et Augustin au service marketing digital, j’ai pensé à toi sur ce coup !

Demander sans désirer s’appelle réclamer et n’a pas lieu d’être dans la logique de l’Amour.

Le christ nous permet de préciser nos désirs. Il juge si notre cœur est prêt ou non. A mes yeux nos grands désirs ne sont qu’une question de temps. Il entend bien, nous prions, mais tout reste à accomplir dans notre cœur.

Dans cette logique, l’anti gaspi est de rigueur. Donner pour devenir du superflu n’est pas la vocation de l’amour du christ. Il donne avec générosité mais toujours avec justesse. Il n’est pas une passoire d’amour, à quoi cela mènerait il ?

Pour nous donner un exemple, il nourrit les foules avec 5 pains et 2 poissons, qu’il multiplie. Logique de surabondance. Après avoir rassasié les foules, ils récoltèrent les miettes.

Les miettes sont aussi un geste d’amour du christ, il ne se contente pas de nous nourrir. Il donne plus que besoin.

Autre chose,

Il donne non pas dans la diversité mais dans la qualité et la quantité pour qu’à notre tour nous ayons le libre arbitre de donner.

Je suis engagé pour recevoir 1 fois par mois mes amis. Je le fais avec surabondance ce n’est pas de se dire augmentons l’engagement à 2 fois par mois. Ça non !!! Il me semble qu’être généreux ne se mesure pas dans la diversité des actions mais bien dans l’authenticité de l’acte.

Ce que je peux faire c’est au contraire pofiner cet unique diner, améliorer l’ambiance, agrandir le cercle d’amis, diversifier mes menus, conquérir leur cœur en faisant une soirée déguisée… je pense que la logique de surabondance défie notre créativité et repousse non pas nos limites de temps ou d’argent mais au contraire notre ouverture d’esprit et de cœur.

Je crois que l’abondance ne reviens pas à s’engager plus mais à s’impliquer plus !

La logique de la surabondance nous encourage à:

  • Faire confiance
  • Mettre en œuvre un plan d’action
  • Passer à l’action
  • Analyser les résultats

Et on recommence !

Mais on commence par faire confiance !!

Je pense que cet exemple en touche plus d’un … J’étais sur Netflix toute la journée et je décide de faire confiance à 22h avant de rendre mon dossier à 8h le lendemain… c’est de la folie furieuse.

Alors on s’arme les gars, la procrastination ça s’appelle ce virus de la médiocrité ! S’engager sur moins de plans ne veut pas dire s’engager moins tout court. Avoir fait un choix, que tu creuses et que tu rechoisis est bien plus beau (et épanouissant) que 10 choix tous à court terme. Voyons grands, voyons loin, ayons de l’ambition pour le Christ dans ce monde !!!!

Je voudrais faire avec vous une semaine de surabondance. Un peu comme quand j’avais fait ma semaine de l’écologie du mot.

Avec un billet par jour et mes bilans quotidiens.

J’allais oublier, l’abondance n’incarne pas la richesse ou l’excès mais soyez sûr que cette logique est pour tous et tout le temps, mais à nous de la choisir.

INEDIT : My stoyry surabondance de l’année

Cette année j’ai choisis après avoir désiré de passer à l’action pour prendre mon indépendance. J’ai commencé à faire des recherches à essayer de trouver des bons plans étudiants… sans vraiment avoir une formule ou un quartier de prédilection. Simplement une chambre, sans trop d’étapes administratives et éviter une solitude trop forte.

Là j’ai une amie qui me dit qu’elle est en logement contre service qu’il y a 4 personnes logées dont deux indépendantes et deux dans l’appartement. Je dis à Jésus que je préfère être indépendante quel que soit mes options. Là elle m’annonce qu’une chambre se libère. Je dis à Jésus ok, mais mes études d’abord donc si ça prend trop de temps ou si je dois bosser à l’extérieur pour financer tout ça on oublie direct. Elle me dit oui, c’et 5h de services par semaines. Je reprends rendez-vous avec Jésus, et lui dit, rendre service ok mais je suis une fille qui bouge qui a besoin de sortir, si c’est jouer aux cartes ça va pas me plaire. Et là je découvre que c’est faire des sorties culturelles : musée, théâtre. Je fonce donc poser ma candidature. Et la semaine avant d’emménager je me dis, que j’espère que je vais apprécier la chambre que je n’ai pas encore vue. Je la visite, et vois des traces noires au plafond… je me dis aye j’aime quand les choses sont belles et soignées ! je suggère au proprio de repeindre, et là bim surabondance elle me dit qu’elle appelle un ouvrier si je veux que ce soit plus propre ! et le must du must c’est la vue sur la tour Eiffel, l’ascenseur et la cour classée monument historique… un bon degré de surabondance qui est énorme dans ce cas mais qui au quotidien se joue dans de petites choses si belles !

 

Bilan 

  • Stop les idées reçues de la confiance associée à la procrastination: je commence par faire confiance et j’agis ensuite.
  • S’impliquer vaut mieux que multiplier les engagements
  • Demander sans désirer s’appelle réclamer
  • Quand mes désirs se réalisent j’ai quand même de quoi partager: effet Wahou garanti!
  • Voyons à long terme et non à court terme: ayons de l’ambition pour Jésus Christ dans ce monde !!!!

——————————————–

Mes chers lecteurs et lectrices, merci pour vos messages!!

J’espère pouvoir échanger avec vous prochainement par mail ou Facebook.

N’oubliez pas de diffuser cet article si vous trouvez qu’il peut donner des idées à d’autres!

Je prie pour vous,

XXX

Hortense

 

Sens tu le Jésus qui vibre en toi?

Changement de thème , changement d’ambiance .

Je vis dans le marais , j’ai un chapeau en feutre et un pantalon retroussé , j’achète mes aliments en vrac , j’ai une brosse à dent en bambou et je composte mes déchets, j’ai des amis ouverts d’Esprit et on se retrouve autour d’une mousse … je suis ? Je suis ?

LE BOBO !

Hello c’est bien moi. Oui je suis bobo, tu peux me le dire , me revendiquer comme tel mais moi je ne me perçoit pas comme cela ! Mais voilà , j’ai envie d’en rire. Le Big Boss a beaucoup d’humour alors je vais surfer sur la vague.

Ce n’est pas censé être avantageux ou une parole particulièrement valorisante ou encourageante mais t’inquiète mon coco, j’ai la solution ! Je vais te cuisiner ça aux petits oignons et on en reparlera !

Dis moi , tu es à l’image de Dieu ? Yes jusque là ça va ! Mais tu veux me dire quoi ?

Et bien moi aussi , figure toi que la patte du Big Boss est passée par chacun de nous, et même par le bobo que je suis, ou ce bourgeois-bohème que tu soulignes de ma personnalité à chacune de mes actions entrepreunantes. Rien à faire Jesus était donc Bobo lui aussi !

Tu ne me crois pas ? Lui aussi il avait des saveurs de luxe et le goût du petits producteur. Il faisait des tours en barque et mangeais du poisson frais et du pain d’orge.

Lui aussi faisait attention à ses tenues vestimentaire et à la qualité de ses tissus : coton équitable et sandale aux pieds s’il vous plait!

Lui aussi il avait la notion du pantalon retroussé … vous pensez bien, pour marcher sur l’eau on y est contraint !

Lui aussi faisait des piques-niques à l’improviste, pas forcément organisé mais toujours une ambiance festive assurée,comme sur Facebook de nos jours, on se retrouvait avec 5 pains et 2 poissons pour 5 milles personnes, What else?

Sans oublier que lui aussi aimait les transports écolo, rien de tel qu’un bon Ane-lib’ pour se démarquer !

Et ses amis? Une bande de pote tellement diversifiée qu’il fallait une certaine ouverture d’Esprit (Saint) : un charpentier ami avec, un collecteur d’impôt et un pêcheur ? Plutôt cocasse !

Mon bobo à moi, il avait des opinions sur tout et aimait les grands discours. Confiance en lui toujours il avait !

Ultime détail mais pas des moindre, la touche mi-bourgeois mi-hipster, le sens du sophistiqué décontracté : le port de la barbe !

Je suis Bobo. Merci je suis à l’image de Dieu! Heureuse que tu l’aies remarqué !

Plutôt que de savoir quelle image Dieu ou les autres ont de toi, fais un choix, marque le et creuse le sujet pour savoir où Dieu te mène. Il a un plan pour toi, Il t’aime. Tu es à l’image de ton créateur.

La vie est un musée à ciel ouvert de la création de Dieu, inspire toi en ! Ne fais pas la queue au Louvres le samedi matin parmi les touristes chinois alors que tu as mieux que Picasso, mieux que Van-Gogh (Van-God?), regarde tes frères ils sont des huiles sur toiles. Dis leur que tu les aimes et que grâce à eux tu as cru en la bonté de Dieu! Dis leur !! Ne te retiens pas d’un compliment pas uniquement dans le simple espoir de séduire ou de te faire valoir, mais pour lui ou elle, gratuitement…pour Dieu, ça suffit comme objectif non ?

Sache que moi je t’aime. Je sais que tu es à l’image du Big Boss ça me suffit à accepter ta parfaite imperfection et à t’aimer !

Si tu trouves que je parles trop comme une BOBO et que décidément tu n’as rien compris, je vais te résumer:

– Tu es à l’image de Dieu ne te néglige pas. Ne te dénigre pas. Au contraire prend pour force ce qui te vexe.

– Si tu doutes de ta foi, regarde tes amis , ta famille … regarde d’autres être humains et tu verras la beauté de la création. Ne tombe pas dans la déification de la création, ça non! Regarde tes amis pour CONNAITRE Dieu et voir son chef d’œuvre !

– Enfin n’oublie pas de le rendre à son créateur, parles en lui , il te révélera ses plus grands secrets d’artiste. Tu en seras sauvé et saucé !

– Prie, aime … enfin écoute !

Je t’embrasse chef d’œuvre sur patte,

XXX

Hortense


Si tu as aimé cette création de Dieu n’hésite pas à la partager comme une paille qui laisse passer l’eau!

Nous ne sommes jamais trop nombreux pour diffuser l’Amour du Big Boss, alors j’ai besoin de toi !!

 

 

les vacances WELCOME!

Ce que j’aime dans mes vacances ce sont ces moments inattendus où l’on rencontre une personne.

J’aime quand les personnes se révèlent aux autres. Quand nous avons la chance de découvrir une idée étrange mais bluffant d’amis. De découvrir des projets qui se terminent ou envisagent de nouveaux projets pour la rentrée.

Que dire des vacances ?

Un temps de repos qui nous est offert et dont nous avons un sentiment mitigé. Parfois je pense que je fais bien de me reposer en faisant durer la grâce matinée ou en me perdant sur des chemins pour découvrir des choses inattendues. Et puis je me dis que c’est une chance incroyable d’avoir ce temps qui tout simplement nous laisse la possibilité de consacrer notre énergie dans notre famille, dans des lieux inexplorés, dans des plats qui font vibrer nos papilles et croustiller nos amitiés !

Un temps dont finalement on ne sait jamais trop quoi faire : programme ou dolce vita ?

Je n’en sais rien ! et pourtant je sens bien des choses, des micro certitudes qui sont chaque été présentes dans ma vie de crevette dorée sur le sable.

Plage ou montagne, programme ou bohème, soleil ou pluie… l’été nous abonne à certaines choses.

  1. Un sentiment de richesse intérieure
  2. SOS extrêmes
  3. Un pèlerinage temporel

 

  1. Un sentiment de richesse intérieure

Je le sens bien, je prends mon billet de train, mes clics et mes claques et j’embarque avec moi des projets fous ! Je découvre au détour d’une discussion que beaucoup de choses sont claires dans ma tête. J’ai le sentiment d’avoir accumulé comme un écureuil, des mois de labeurs et de connaissances qui ne manquent plus que d’être partagées.

Ce que je vois, c’est que c’est une opportunité incroyable de pouvoir avoir le temps de l’approfondissement avec des personnes que nous connaissons en surface, ou de découvrir de nouveaux visages. Je dois m’ouvrir. Et découvrir à la fin de cette année scolaire que j’ai finalement grandi ! Oui beaucoup de choses ont porté du fruit !!

J’ai maintenant la chance de dire que j’ai fait 6500km cet été, que j’ai parcouru 5 pays en 2 semaines, vécu 5 jours avec 2.5 millions de colocs, que mes cheveux ont poussé de 20 cm, que j’ai fait 6 représentations de comédie musicale dont 1 dans un cirque à Cracovie,   souri 5 millions de fois, dormi entre 2 et 14h ces 30 dernières nuitées, lu 4 livres, reçu 2 amis, rencontré plus de 500 personnes, dit « c’est clair » 1 million trop de fois, fait du ski nautique pour la première fois, demandé 400 fois « t’es ou ? » au téléphone, mangé 36 melons, vécu 2 mois sans smartphone, fait un camp pour 30 personnes façon zéro déchet …

Bref rien n’est plus beau que l’accomplissement de plusieurs mois de réflexions et de travail acharné pour mener à bien ces trésors.

Officiellement j’ai des richesses que j’ai eu l’occasion de partager !! rien ne sera plus jamais comme avant maintenant que j’ai vécu tout cela !

  1. SOS extrêmes

L’été n’est pas seulement l’accomplissement de beaucoup de bons sentiments. C’est aussi le désert sur certains autres plans … voir d’extrêmes !

Je le vois bien, les erreurs arrivent vites quand on est en vacances, le copain d’un été, la dispute du mois, ou encore l’oublie de mettre de la crème solaire.

Les regrets peuvent nous getter à la fin du mois d’août. Mais pourquoi laisser place à des sentiments qui ne sont que le fruit de notre imagination ?

 

Que s’est-il passé lorsque je suis passées de ma vie d’étudiante engagée et priant, à ma vie de vacancière vidée de toute maturité spirituelle ?

Je me dois de faire un bilan et de conclure de gros aléas en termes de repère spirituel. 3 mois avant tu me demandais ce que j’aimais je te disais : Jésus et le chocolat à la fleur de sel. Au cours des JMJ tu me demandes ce que je veux faire plus tard : consacrer ma vie à Dieu et vivre dans sa Providence Divine et son Esprit de pauvreté. Et là maintenant tu me demandes. Que reste-t-il de toutes ces belles idées ?

Une sécheresse, une perte de repère, des personnes qui s’interrogent sur ton témoignage de vie et qui ont soif d’apprendre de toi… je n’ai rien à dire ! Désolé je n’ai rien à dire. Ma foi est là et même bien là ! Simplement je n’ai rien à te faire entendre parce que ma foi est vivante. Je ne suis pas capable de la rendre palpable à tes yeux au moment où l’on va partager de belles choses. J’aimerai t’embarquer dans mon quotidien pour que tu puisses le vivre avec moi.

J’aimerai te faire vivre le truc de tout va bien et ne t’inquiète pas c’est possible de prier tous les jours de ta vie quel qu’en soit le contexte. Mais personne ne peut. C’est une volonté de fer que l’on travaille à chaque instant.

Oui là ce sont des montagnes russes ! Oui c’est aussi un test pour voir où j’en suis et où je vais. Jusqu’où je suis capable d’aller par amour pour le Big Boss et jusqu’où je suis capable de descendre lorsque je m’écoute trop car j’ai du temps à perdre.

Bref, un apprentissage d’extrêmes qui m’entraine à être vigilante dans ma croissance spirituelle. Un don très fort de soi, très bref n’est pas forcément un signe d’une avancée spirituelle. De même une perte de repère et de rythme de foi très fort, très bref n’est pas forcément la présence d’un doute existentiel.

Tout cela se régule durant l’été en prenant vie et en se révélant à nous pour former plus tard une harmonie.

  1. Pèlerinage temporel

Ce qui nous fait prendre conscience qu’au cours de ces deux mois de vacances  – peut-être 3 mois pour certains 2 semaines pour d’autres – que nous avons avancé !

Regarder telle semaine à telle endroit m’a fait prendre conscience que je savais vivre avec calme et sang-froid quel que soit l’urgence de la chose, telle autre semaine j’ai rencontré cette belle personne venant des Etats-Unis et qui fait preuve d’une attitude positive malgré un monde en plein chao, telle autre semaine j’ai été mouvementée par un désert spirituel qui m’a pourtant conduit à récolter le fruit de la conversion d’une amie, j’ai apprécié la sagesse de ce garçon dans un trajet en voiture, la beauté de la nature durant ce périple à pied… mes besoins, mes difficultés, mes forces, un ouragan qui se révèle à moi !

Par pointillé le chemin se dessine sans que je n’aie besoin de prendre de cours de dessin !!

Nous avons la chance de grandir de manière intuitive !! Oui c’est une chance ! A l’heure des modes d’emplois de 500 pages pouvoir faire quelque chose d’utile et efficace sans mode d’emploi se révèle être un miracle !!!

Nous sommes donc des miracles autodidactes ambulants ! WELCOME IN JESUS LIFE CHERI !

Alors voilà, pour la rentrée ne prends pas trop de décision limite toi à reprendre un rythme de vie qui t’épanouit, écoute ton entourage, désire fortement certaines choses qui te semblent être vitales pour toi et la société… et elles arriveront avec justesse dans ta vie. CHOISIS, sois libre !

Je vous partage ces 3 aspects de mes vacances avec, je l’espère, de la progression dans mes idées.

Ce que nous pouvons en retenir quel qu’en soit notre religion, état de vie, âge, foi … bref quel qu’en soit pour toi ! :

  • Rien ne sera plus jamais comme avant maintenant que j’ai vécu tout cela !
  • Donne-toi des limites : jusqu’où suis-je capable concrètement d’aller par amour pour Dieu ? jusqu’où suis-je capable de descendre concrètement en cas de sécheresse ? Que puis-je mettre en place pour éviter de reproduire ces extrêmes ?

Exemple : je suis capable de faire l’évangélisation, la confession, la messe en latin, le groupe de prière chacha, et ½ d’ado la même journée. Et le lendemain gros murge sur la plage. Bah ce n’est pas équilibré : je limite ce qui est nocif à ma perte de mes moyens. Prier avec excès ne te fait pas prendre conscience davantage de tes moyens. Boire trop te fait perdre tes moyens. Un entre deux existe of course !

  • Un don très fort de soi, très bref n’est pas forcément un signe d’une avancée spirituelle. De même une perte de repère et de rythme de foi très fort, très bref n’est pas forcément la présence d’un doute existentiel.
  • Par pointillé le chemin se dessine sans que je n’aie besoin de prendre de cours de dessin !!
  • Nous avons la chance de grandir de manière intuitive !

——————————–

Si cet article te parle et que tu souhaites montrer à un ou deux voir tes 500 nouveaux copaings une vision moderne et vivante de la foi, je t’encourage à partager et liker cette page !

Passe des bonnes semaines de … RENTREE , choueeeettte !!

Besos

XXX

Hortense

 

Viens comprendre avec moi!

 

La semaine dernière, j’ai lancé mon défi des cinq jours de décision. 

C’est une expérience qui m’a permise de recentrer l’importance du langage dans notre monde sensible et prendre conscience de la valeur des mots par, ce que j’ai  ainsi appelé « l’écologie du mot ».

KINDER SURPRISE! 

Cette démarche était personnelle et expérimentale. Je pensais prendre le langage comme j’aurai pris un jeûne du téléphone ou monter les escaliers plutôt que prendre l’escalator.

Là où le Seigneur m’a surpris c’est qu’il m’a montré que ce travail n’était pas par « hasard ». C’est curieux nous avons tendance à parler de la providence encore et encore chez les catho mais finalement on est toujours autant surpris quand cela nous comble!

Bref, j’ai eu un coup de … de prov’ cette fois!

Le Seigneur m’a permis cette effet de prise de conscience à travers le langage. Aujourd’hui j’ai assisté à un enseignement (alors que bien entendu ce n’était pas dans mes projets!) qui développait le chant en langue / parlé en langue.

Au delà du fait que le témoin était particulièrement enthousiaste, j’ai eu comme un écho en moi.

Voila pourquoi:

Ils expliquaient que le chant en langue est quelque chose qui est offert à tous, qu’il suffit de le désirer. C’est un des premiers effets de l’Esprit Saint qui ont été permis après la mort de Jésus.

C’est un chant qui est un enchaînement de syllabe comme « pa » de papa ou « bo » de bobo.

L’I FOI … wifi, siri, 4G compris

Ces syllabes sont ordonnés en français pour que nous les comprenions d’un citoyen à l’autre. Entre francophone nous nous comprenons. Là c’est la même chose mais pour les citoyens des cieux! 

C’est à dire que nous parlons mais de manière cryptée, que Dieu est apte à comprendre ce que notre âme libère. Cela à donc des effets thérapeutique bien entendu, cela est surtout une forme de prière qu’il faut désirer et demander à l’Esprit Saint.

Il faut le demander et le pratiquer parce que cela muscle notre âme!!! OUI c’est du génie !!!

Après le vélo pour les jambes, l’ordinateur pour le cerveau… je vous présente la dernière technologie depuis 2000 ans : la chant en langue!

Plus nous pratiquons cette façon de prier qui est en fait un abandon nous permettant d’un point de vue technique un relâchement total: corps, cœur, esprit. Mais contrairement au yoga, cela ne nous vide pas mais nous remplit!

Cet exercice est incroyable puisque cela nous rend libre. Je suis dans la mesure de l’arrêter et de le reprendre quand je veux . Je vis ma foi avec intelligence pour ne pas partir dans le mysticisme qui effraye bien des personnes étrangères à la religion. Je suis donc catho, mais je ne plane pas; je suis en communication directe avec Dieu mais je ne comprends pas tous les mystères qu’il a placé dans ma vie. Bref je suis un catho intelligent. Et quand je me rends compte que mes capacités sont limitées par manque de volonté, d’aisance à l’oral et bien je retourne vers le BIG BOSS et l’Esprit Saint pour qu’il me face un lavage de cerveau made in Paradise et là … oui à ce moment là, à force d’exercice physique de l’âme le Seigneur peut passer en moi pour annoncer son mystère.

Cela est aussi génial quand je n’ai pas les mots mais que j’ai quelque chose à dire à Dieu. Je peux lancer un chant en langue (même un fredonnement est chant en langue si cela est fait avec les lunettes de la foi!) dans la rue, dans la douche… tous ces moments privilégiés avec Dieu.

SÉCURITÉ ASSURÉE 

Revenons à ces 5 jours, j’ai donc jeûner de ma parole pour devenir un peu plus citoyenne des cieux et écouter davantage Dieu. J’ai donc appris à mieux lui parler grâce à ces personnes qui ont été sur ma route depuis 1 semaine.

J’ai donc eu un cadeau incroyable après cette quête extérieure qui m’a finalement permise de trouver un équilibre me conduisant à Dieu .

Je sais ça fait vraiment la nana qui ne parle que du Big Boss en permanence mais je veux témoigner de mes expériences pour vous dire que nous avons des défis à relever ensemble. Simplement, il m’est plaisant et vertueux d’échanger!!

Nous ne sommes pas des super héro spirituels, nous avons les mêmes défis que tous les êtres humains. Et n’oublions pas que notre logique n’est pas humaine mais divine!

Ce petit cris, au sommet de notre vulnérabilité n’est pas forcément très confortable pour tout spectateur… qui à un sentiment d’incrédulité la plus totale!! Le premier effet à assister à une assemblée de chant en langue est le côté sectaire, ultra bizarre de ce dire « pourquoi ils font ca? » « ils sont fou? » « bienvenu chez les chacha! »

Cela montre la diversité des prières, c’est une langue codée qui n’est pas comprise de qui que ce soit d’autre (même du mal) , je suis donc hyper sécurisée dans ma prière. Heureusement car autre effet, je suis vulnérable comme un bébé. Vous voyez un bébé qui gasouille, nous lui répondons dans notre langue et il comprend? Le Seigneur fait la même chose avec nous. Il nous répond, restons donc attentifs à son sms ou mms ou snapchat!

J’espère que vous aurez la chance de pratiquer la langue des agents secrets du Big Boss!!

Cela nous rend heureux 😉

Bonne soirée les beaux gosses du ciel!

xxx

Hortense

 

J4 et J5 : bilan de l’écologie du mot

Bonjour à tous, mes chers lecteurs!

Je pense bien à vous en ce temps… mouillé!

J’ai terminé mon défi et me suis efforcé d’aller à l’essentiel pour vous transmettre l’importance du langage. Je ne suis pas talentueuse dans ce domaine et révèle bien souvent des maladresses dans l’expression de mes pensées (qui s’enchaînent très vite!) .

Simplement je suis une expérimentatrice au service de ma foi et j’aime que les catholiques fassent un peu silence pour agir et montrer l’exemple par des actes concrets.

Voila l’objectif que je voulais me fixer au cours de ces quelques jours avec vous. J’ai en quelque sorte jeûner en parole, ce qui m’a en faite permis d’être plus à l’écoute et d’avoir un bilan honnête de ma pensé avant de l’exprimer à quelqu’un d’autre.

MA RELATION AVEC TOI

Ce que j’ai appris au cours de cette quête extérieure par le minimalisme verbale est finalement une prise de recul nécessaire sur ma propre pensé. J’ai donc accentué ma liberté pour avoir une pensé autonome. J’ai aussi fait un effort sur mon vocabulaire et appris des distinctions de mots pour nuancer mes propos tel que: implication à distinguer d’investissement ou encore de motivation. Trois mot qui expriment une énergie dégagée mais qui en réalité sont un résultat, un désir et une cause.

Je ne vais pas m’étendre sur les mots appris simplement j’ai pris conscience que des nuances existent et cela demandera à l’avenir une exigence en parole.

J’ai aussi appris à écouter. Avant je le faisais: j’entendais, j’analysais et j’exprimais mon opinion sur la question. Maintenant je sors de moi même et me demande: comment l’autre a-t-il besoin que je lui exprime mon amour?

Parce qu’au delà de mon avis, l’échange est finalement un regard que l’on porte sur l’autre et sur ce qu’il nous confie. Nous avons la garde de ses pensées et notre attention doit être d’une bienveillance incroyable , ce que j’avais traduit par « les mots peuvent faire des ravages » ( https://seulementfemmecatho.wordpress.com/2016/06/06/je-te-forward-mon-ble/).

Notre mot maladroit peut trop souvent refléter avec maladresse notre pensée et fausse notre intention.. ce qui résulte des vexations ou en tout cas marque un froid dans l’échange.

Oui c’est un échange: je valorise l’autre autant qu’il me valorise. Je reçois ce que je sème. Par conséquent rien ne doit m’arrêter pour préciser ma pensée avant qu’elle ne sorte par ma bouche.

MA RELATION A LUI

Quelques points que j’ai découverts dans ma façon de communiquer… avec Dieu!

Yes, cela implique de préciser mes désirs sur cette douce orange bleue!! Le Big Boss est omniscient en revanche moi je doit gagner en sagesse. Pour cela je doit prendre conscience de mes faiblesses, de mes besoins et de mes qualités. Affiner mes pensées permet de gagner en sagesse grâce à cet exercice d’auto analyse de ma pensée, cette impression de sortir de soit même.

MA RELATION A MOI MÊME

Dans ma quête extérieur, je m’accompli parce que je sors de moi. Je deviens l’expérimentateur et l’analyste de ma pensée!!

Quel exercice incroyable vécu pendant 5 jours.

Pas d’échec, ni de succès: une expérience !! Le tout est à l’image de Dieu: tridimensionnel.

Je vous encourage à faire l’expérience de cette écologie du mot et j’aimerai avoir votre témoignage pour enrichir ma réflexion personnelle concernant mon apprentissage du langage qui n’a été qu’une simple prise de conscience.

Et toi comment fais-tu pour valoriser le langage? 


A bientôt !

Je souhaiterai pouvoir échanger avec vous. Mais aussi que vous parliez de cet blog à vos amis. J’ai besoin de votre retour pour continuer sur cette voie!!

Likez la page Facebook et invitez vos amis!!

XXX

Hortense

 

J3 : écologie du mot

Aujourd’hui j’ai eu de très belles rencontres:

  • un directeur de restauration passionné et sensible au recyclage
  • une étudiante musulmane avec qui j’ai parlé du ramadan et avec qui j’ai partagé le sens de ma foi (le témoignage de la journée!!)
  • et bien d’autres belles discussions avec des personnes de mon entourage professionnel ou des amis d’amis…

Voila je passe à l’action, j’ai fini mon ramadan des mots. J’écoute maintenant, je consulte ma raison avant de parler, je ne me voile pas la face et essaye de parler calmement et de manière relativement directe.

Trop de détour, de critique tue la discussion.

Interroger des personnes sur ce qu’ils font ou ont fait dans leur vie est passionnant!!

Il existe un vrai échange et cela construit des ponts entre les personnes.

Je n’ai pas de stratégie , je suis spontanée mais j’ai l’état d’esprit d’une personne impliquée, aimante et à l’écoute … même si je le fais mal j’ ai la sensibilité et l’intention de l’écologie du mot qui me permet la quête extérieure, et je sais que cela provoquera des belles choses dans les autres domaines de ma vie 🙂

Je vous embrasse et prie pour vous!!

XXX

Hortense

 

J2 : écologie du mot

Je rentre du groupe de prière le smile en poche!

Bon seul truc c’est que le prètre à fortement incisté sur le besoin de témoigner et évangéliser.. disons que c’est en cours de téléchargement chez moi parce que je dois tout reprendre à zéro en terme de communication.

HAhaha… d’où un blog avec des postes écrits! (l’oxymore)

Bilan de ma journée:

  • beaucoup trop de critiques entendues (unique point négatif que je soulignerai)
  • un regard paisible (pour la touche émotion!)
  • je suis davantage attentive aux autres , mais aussi plus attaché au regard qu’ils posent sur moi … étrange, je vais voir ce que ca donne d’ici la fin de la semaine.
  • j’ai un objectif qui me permet d’avancer sur les autres domaines de ma vie, en fait cela me donne un cadre pour ma journée donc c’est cool j’avance partout à la fois.
  • c’est un effort que je peux offrir en intention à quelqu’un! #c’estCadeau
  • bon après je parle beaucoup en général et cela calme mon naturel débordant!

Concrètement pourquoi je continue et ne m’arrête pas là?

Je suis cette écologie de parole pour faire une sorte de jeûne du langage et ainsi mieux profiter de cette chance. Ce n’est que pour 5 jours mais je mesure au combien celui-ci est important!

Je pense aux personnes muettes ou aphone (je ne m’y compare pas je vous rassure!) . Mais au moins je remercie le Big Boss pour ma parole. Je veux maintenant la valoriser après l’avoir apprivoisé et accepté.

Demain je me charge de valoriser ma parole : je veux choisir mes mots, penser à des gestes délicats comme une danseuse (je trouve ça hyper gracieux !!), je souhaite apprendre des mots français ou anglais (why not!) nouveaux.

Et le simple fait de m’être engagée à vous faire un partage d’expérience est un bon exercice en terme de choix de mots… à voir si j’ai une idée particulièrement créative pour demain!!

Je dis quand même beaucoup plus: pardon, merci, s’il vous plait, excusez moi … là je suis sûre de ne pas me tromper ni vexer quelqu’un!

Bonne nuit mes agneaux 🙂

XXX

Hortense

J1 de l’écologie du mot

Bonsoir à tous!

Voici une journée éprouvante qui se termine et l’apprivoisement de cette écologie du mot a été intense tout au long de cette journée. (pour comprendre allez voir l’article: Je te FORWARD mon blé sur mon blog)

Je parle d’apprivoisement parce que c’était riche en terme d’apprentissage de la pauvreté et de la sobriété de mon langage (verbal et non verbal je le précise).

J’ai découvert qu’en entreprise c’est très très difficile de ne pas s’exprimer sur tout: en réalité j’ai peur de vexer la personne et de lui montrer un désintéressement pour son désir de grandir. J’apprivoise les moments de silence et les moments ou je réfléchis à ce que je dis plutôt que de parler précipitamment et me reprendre après .

Se reprendre peut en fait faire plus de ravages qu’avoir le génie de se taire.

J’ai appris à écouter. Je découvre une part de féminité dans l’apprentissage de l’écoute qui m’est coutumier quand je suis avec mes proches mais avec des personnes plus de l’ordre de la connaissance cela me demande un réel acte d’amour et d’humilité.

Il y a du boulot mais c’est vertueux: participer au silence, vivre l’écoute …

c’est bien gentil… et je n’aime pas ce qui est gentil !

Dans cette quête extérieure (en complément de la quête intérieure) je me suis sentie stimulée parce qu’à l’écoute en permanence de tout bruits et gestes. Et que même pendant mon sommeil j’ai voulu me mettre dans de bonnes conditions … quand les éboueurs sont passer à 5.30 le matin ça devient crevant, intenable, injuste… bref j’ai pas aimé mon choix à ce moment là!

Donc en faite je renonce à l’expression de ma volonté, je laisse donc plus de place à la volonté de Dieu et me construit à travers mon discernement, ma maturité spirituelle ainsi que les erreurs échangées les uns avec les autres… et les bruits indomptables de la rue!

Je me tais donc j’apprends, voila ma vertus du jour! 


A demain !

XXX

Hortense

 

 

Je te FORWARD mon blé !

Visionnaire, aventurière, sensible, déterminée, mystérieuse, ouverte, tendre … tant de qualités que toi aussi tu recherches chez une femme !

Pourquoi je suis si distante des qualités que je chéris tant ? Trop souvent ma sagesse intérieure se transforme en monstre du lock Ness : panique générale à bord !

Je me noie dans ma quête intérieure alors je mets tout cela sur pause et je reprends l’échange armé de ma féminité… Je suis en quête extérieure !

Quand je vois que je suis chrétienne engagée (nous pouvons le nommer comme cela), je me dis que je cherche à obéir à celui que j’aime le plus au monde. Pourquoi est-ce que je refais telle erreur ? J’ai déjà vécu cette situation qui m’est pourtant inconfortable ! Qu’en tant que Père doux et humble de cœur, c’est clair que le Big Boss est patient et qu’il n’hésite pas à me répéter les choses.

Certains parlent de croix, d’autres de combat spirituel, ou encore de période de sécheresse… ces mots me sont tellement mystérieux ou alors je n’ai jamais vraiment pris le temps d’y faire une recherche approfondie que j’ai l’impression de voir … la LUNE !

Dans ma quête extérieure je me suis mise à l’écoute de ceux qui m’entourent dans mes différents groupes d’appartenances.

Chez les catho, dans ma recherche extérieure j’ai naturellement compris que l’objectif a été décrété comme étant d’entrer dans le royaume des cieux, je ressens une forme de marathon à la bienveillance, à la compassion ou encore à la charité … STOP PLEASE !

Est-ce une question d’objectif ? Es tu sur que l’objectif de ton appareil photo ou de caméra est au bon endroit ? Le mot est surement très mal choisi mais voilà pourquoi parler avec tant d’assurance de choses que je comprendrai simplement avec l’expérience de la vie ? Moi j’y crois quand on me parle avec certitude, je suis ignorante et vulnérable. Mais pensez aux nuances les amis. Les mots font tellement de ravages !! Les avis existent autant que les personnes. Cela ne remet pas en question le savoir de certains sur ces mots saints mais simplement leur emploi qui se familiarise et leur fait perdre leur sens.

Je préfère paraître ignorante voir timide plutôt que de trouver « The mot » correspondant à une pensée unique finalement déformatrice et castratrice, noyant le poisson dans la masse, qui fendille le torrent d’amour avec lequel nous sommes nés.

Je ne comprends pas ce désir de tout exprimer verbalement de qualité médiocre et de quantité indénombrable.

Parlons peu, parlons bien. Les mots sont des outils au service de l’homme et non l’homme au service des mots… pas sûre que ce soit le cas à toutes les terrasses de café ou déjeuner de famille !

De même quand je reste dans une amitié qui acquiesce mes pensées, mes actes, mon attitude générale. Nous restons dans notre jargon, notre cercle restreint de manière à ne pas offusquer notre orgueil. Alors oui choisissons des amis qui nous dérangent qui sont unis à nous dans notre sincère désir de sainteté et pourtant si différent dans leur style (vestimentaire, de vie, de regard, de profession, d’alimentation). La sainteté est accessible à tous n’en doutez pas chers amis. Simplement arrêtons d’arriver comme des coqs tout fière d’avoir comme étendard notre foi qui finalement est décrédibilisée pour les générations à venir à cause d’une apparence générale. Prenons le temps de mesurer nos gestes, paroles et mots qui font partie intégrante du langage. Le langage corporel ou verbal catholique est beaucoup trop approuvé par les catholiques et si peu par le monde. Nous sommes en tant qu’être humain tous marqués de la loi de Dieu qui rend la justice possible pour tous. Simplement en tant qu’initié à la foi, prenons le temps de semer et d’arroser notre semence. Non pas par de jolies pantalon rouge et démarche assurée pour montrer que nous sommes des personnes pleines de ressources. Montrons notre faiblesse, oui montrons nous vulnérable, pauvre, maladroit… craintif ! … et à la fois si sûr dans le silence de notre cœur, de la présence du big boss, qui se fait forwarder dans tous les cas sur notre partie visible de chair.

En faire des tonnes sur notre assurance montre finalement tant d’incertitudes sur notre espérance. Partons du principe que tout se voit et que notre grandeur intérieure est directement visible dans notre attitude. Nous devenons des body builder de la fierté au nom de notre catholicisme. Nous sommes devenus des coqs sur pattes.

Alors voilà pour mon équilibre je décide de parler mieux. Je décide pendant 5 jours que mes mots soient le reflet de mon cœur. Je décide d’acquérir une certaine pauvreté volontaire, une « écologie de la parole ». Non pas une économie je n’ai pas dit cela !! Je vote pour le développement durable de la parole !!

5 JOURS.

Chaque jour je me charge de vous faire un compte rendu pour dérouter, partager, ouvrir mon cœur et mes yeux… enfin là mes oreilles !!

 

Bilan :

  • Je suis en quête extérieure
  • Les mots sont des outils au service de l’homme et non l’homme au service des mots.
  • Notre foi n’est pas un étendard du savoir être mais doit naitre et grandir silencieusement et par notre simplicité volontaire.

Quelques règles de ces 5 jours :

  • Continuer à garder ma vie sociable : tout doit être comme d’habitude
  • Faire un compte rendu journalier que je publie ici
  • Faire une écologie du mot.

 


 

Je vous souhaite une bonne soirée et à demain pour cette première expérience!

XXX

Hortense

Allo nounours?

Passe Navigo validé, crissement de frein du dernier métro, il est minuit et demi en pleine semaine. Oui j’avais décidé d’être sexy et féminine aujourd’hui, oui je viens de louper le dernier métro parce que j’étais en talon et oui, je suis en colère parce qu’une gamine de 14 ans vient de passer devant moi avec ses Stan Smith pour se glisser dans un wagon.

Je suis en colère !!

Je ne comprends pas le délire de se dire féministe et d’exhiber sa poitrine comme signe de féminisme, de se vouloir égaux les uns des autres mais attention … en étant original. C’est quoi le problème des femmes avec leur féminité ?! De se vouloir libre ?

Mais vous vous voilez la face ! Je ne crois pas qu’en bouffant des pilules anti règles parce que soit disant ne plus avoir ses règles te rend plus libre !

Je suis en talon et je suis plus que libre ! Arrêtez je vous en supplie de vous torturer avec la nourriture et votre corps !

Respectez-vous soyez digne Mesdemoiselles !! Oui je ne dirai pas madame parce que je n’ai pas trouvé l’homme suffisamment viril pour me rendre digne d’une fille totalement accomplie et femme. Oui, j’ai besoin que les hommes arrêtent d’être nounours. La fameuse nana en Stan Smith appelle son copain « doudou », « chaton » … c’est quoi ce surnom ?

Ça te fait rêver d’embrasser un doudou langoureusement, d’être sexy pour un chaton ?

Autre chose qui me rend en colère, pourquoi vous ne voulez pas de formes les filles ? Oui des formes, des courbes, des hanches, de la poitrine, des fesses !

J’en ai marre de voir les nanas dans la rue avec leur slim et leur gros sweat faussement vintage qui efface toute forme de féminité. J’adore la mode, les fringues, les chaussures me font saliver dans la vitrine… mais pourquoi des baskets avec une jupe ?

Nous essayons de nous convaincre que notre style asexué nous rend égaux. Mais plutôt que de prouver par des détails votre caractère montrez qui est la femme qui est en vous !

Soyez féminine !

Avant les femmes étaient des tartes, secrétaires bien mignonne qui se laissaient toucher par leur boss sans que personne ne réagisse.

Maintenant, nous allons vers la génération tartine ! C’est flagrant, tout passe par des couches étalées comme pour le maquillage ou par les multiples régimes.

Oui, je tire la sonnette d’alarme parce que les choses doivent changer, l’espoir doit revenir dans nos relations et dans nos vies.

Pas féminine, quand tu prends la pilule après avoir entendu ton alarme qui te redit « c’est l’heure de ta liberté ». Arrête je t’en supplie !! Comment est-ce possible d’être libre en étant dépendante d’une industrie pharmaceutique qui va te rendre pire qu’accros à un totem incarnant le semblant de liberté. De 14 à 50 ans, plus de trente ans de financement. Et après tu souhaites manger bio ? Quel humour !

Tartine, oui on est écrasée, grillée dans les magasines, voir coupées de notre féminité, on est castrées !

Je dis stop, parce que j’en ai marre de voir des filles qui ne savent pas se tenir et qui trouvent normal de marcher les genoux rentrés et de se prendre en photo de haut… regarde tes jambes comme elles sont belles, pourquoi est-ce que tu rentres tes genoux et tes pieds comme un enfant de 4 ans ?

Un homme a envie de faire l’Amour à un enfant ?

Entre le doudou et l’enfant où est la cohérence ?

Voyons plus haut, plus loin … Plus beau !

Moi féminine !

Je serai entreprenante : pourquoi est-ce que tant de filles sont douées dans les études et plaquent tout au moment de passer à l’action dans le vrai monde ?

Oui les vraies femmes dans le vrai monde on leur demande de se taire ! On entend te dire c’est ton choix d’avoir des enfants, de les élever, tu assumes ! » J’assume de quoi ? Tu veux dire que je porte dans mon ventre l’avenir, le futur, la génération qui recevra en héritage ce que je lui aurais laissé et tu me laisses seule ? J’assume la génération du monde à venir… no comment !

Arrête de tout contrôler ! Oui c’est charmant une fille distraite, mais intelligente, une fille qui a du goût et qui sait faire voler ses cheveux au soleil, parce qu’elle ne les a pas punaisées sur son crâne.

WANTED : je recherche des hommes virils, qui prennent les choses en main, qui sont des hommes des temps modernes !

Oui c’est viril la galanterie, oui c’est viril de dire à une fille qu’elle est belle, oui c’est viril de déclarer son amour à une fille, oui c’est viril de savoir dire à une fille que vous l’écoutez… vous replacez sa féminité qui a besoin de s’exprimer par des mots !

Oui c’est viril de porter le sac d’une femme quand elle est fatiguée, oui c’est viril de prendre des décisions sérieuses, imposez-vous ! Doudou je l’avais dans mon berceau mais là stop, je suis grande !

Oui je veux être « soumise à un homme » qui veut simplement dire que je me mets « sous la protection de ». Mais tu veux te mettre sous la protection d’un doudou toi ?

FASHIONISTA : je suis moderne, je vis dans la capitale, je suis une fille qui porte des talons, je ne fais pas d’étude d’infirmière mais une école de commerce (original pour une femme féminine ?), je me sens obligée de précisée féminine après femme parce que visiblement ça ne va pas de soi, je porte des talons et je cours après mon métro, j’ai des angoisses et j’ai besoin d’un homme.

Oui j’ai des humeurs qui changent et je ne prends pas la pilule parce que je ne vois pas l’intérêt de perdre toutes mes humeurs, pour simplement être l’égal des garçons ?

Oui je porte des jupes, et non je ne suis pas une poule à la « cuisse catho » parce que non ça ne me rend pas plus féminine de porter une jupe ralatouf… et oui je trouve des robes et des jupes qui s’apprêtent à cette exigence.

Je suis féminine et exigeante parce que j’en ai marre de propager la médiocrité comme si c’était devenu une normalité. Non je ne planifie pas toute ma vie, ça ne m’empêche pas de vivre pleinement ma féminité. Pourquoi est-ce que je m’embête à tout planifier plutôt que d’écouter le programme qui est déjà inscrit naturellement dans mon corps et indiqué par mes hormones ?

Je cherche, je me renseigne, je remets en cause ce qu’on me dit… ça prend du temps de se former mais je suis libre et j’en ai la preuve !

Oui je suis une femme heureuse d’avoir mes règles parce que ce n’est pas un tabou qui doivent rester entre les torchons, la pilule et un blog expliquant les dernières tendances maquillage. C’est le moment le plus difficile du mois parce que je suis fatiguée, j’ai tendance à non pas perdre le contrôle mais avoir des excès de liberté (ce qui change toute la vision des choses !) parce que mon esprit me dit stop on recommence. Oui je revis à chaque mois parce que je repense au Big Boss qui 2000 ans avant avait versé son sang et moi j’ai la chance de comprendre naturellement ce que c’est sans vivre l’humiliation que Jésus a subi.

Chaque mois j’ai la chance de me dire que je peux accueillir un enfant, chaque mois j’ai la chance de voir que je ne suis pas une asexuée et que mon corps me dit rappelle-toi comme tu es féminine. Je n’en perçoit pas la beauté de ces quelques jours, mais au combien je souhaite qu’un homme un jour puisse vouloir en discuter avec moi. Oui ce n’est pas tabou d’avoir un nouveau cycle, et un homme tellement viril se préoccupe de savoir ce que vit une femme dans son intimité et ce n’est pas vécu que par la femme mais en couple !

Et nous femmes que nous sommes arrêtons de rechercher de l’attention en disant « non pas ce soir j’ai mes règles ! », combien l’ont déjà fait ?

Horrible prise de pouvoir qui castre véritablement un homme. Arrêtons de diffuser le message que: notre corps de femme ne parle qu’aux femmes !

J’en ai marre et je le redis, les femmes manquent cruellement de pouvoir et on leur dit trop souvent de se taire et on se pleins de leur commérage. Cela n’est pas étonnant qui s’en fou de savoir que je suis féminine ? Beaucoup trop !

Alors oui on abuse quand il s’agit des désirs des hommes, mais existe – t-il un autre moyen plus de pouvoir pour une femme qui doit se taire ?

On croit, on hurle notre féminité mais cela devient dangereux pour les hommes qui sont frustrés.

Nous avons besoins les uns des autres, et particulièrement dans le vrai monde des vrais gens qui travaillent, et qui ne sont pas un simple chiffre de statistique.

Je crie je hurle parce qu’il y a urgence nous sommes tous dans une grande piscine d’eau qui est en fait une casserole qui bout petit à petit sans que nous nous en rendons compte…

BILAN :

  • Je suis Féminine et pas féministe contrairement aux femen.
  • Je me forme me renseigne pour me comprendre et pouvoir l’expliquer à d’autres.
  • Adieu les nounours gentils, je suis en quête de liberté pour trouver un homme VIRIL et bien sûr qu’il y en a !
  • Je suis féminine et fashion, mais la « cuisse catho » c’est vulgaire.
  • Je n’ai pas peur de louper mon métro parce que j’ai eu raison d’être féminine.
  • Je suis exigeante mais je ne suis pas sous contrôle.
  • Appelons les règles, les règles plutôt que de subir notre féminité non assumée.
  • Sachons observer, comprendre, retenir pour ensuite prendre la parole et conquérir le monde.
  • Je ne perds pas le contrôle, j’ai simplement des excès de liberté… et alors?! 

 

——————————————————

Chers lecteurs,

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout malgré mon discours peu être « trache » aux yeux de certains. Le politiquement correcte n’est pas mon fort.

Je vous embrasse,

XXX

Hortense